Les publications dans nos blogs n'engagent que leur auteur. BIEN-Suisse offre cette possibilité d'expression à des auteurs indépendants qui souhaitent s'exprimer sur les thèmes reliés au Revenu de base. Elle se réserve le droit de supprimer, sans avoir à se justifier, toute parution qui s'éloignerait notablement de cette thématique ou qui ne respecterait par nos conditions d'utilisation. Pour vous aussi vous exprimer, il suffit de vous créer un compte d'utilisateur et de commencer à publier. Bienvenue !

Blogs

Le revenu de base et les enfants

Maintenant que l'initiative pour un revenu de base inconditionnel a été déposée, il convient de répondre aux nombreuses objections qui ont été avancées à son égard.

L'une d'elles concerne le cas des enfants : quel revenu de base faut-il attribuer aux enfants et selon quelles modalités ?

We the Swiss, calling on the world!

flyer foreverWe did it! Did you hear about it? Did you see the picture of the 8 million 5-cent coins on the ground in front of Swiss parliament ? Did you read one of the hundreds of articles about it ?
 

Here we are, Swiss basic income activists with the whole world watching and listening. It gives me the shivers. It makes me shiver that a bunch of crazy people can suddenly attract the entire worlds eye. It makes me shiver that faith is so powerful. That's right, when you believe in something, you have the power to make it real. We human beings, are powerful if we don't let our doubts be the master of the game.
 

En Suisse, l'utopie du RBI sera bientôt un lieu bien précis

Lettre ouverte au comité de BIEN.CH

 

 Monsieur le président, Mesdames, Messieurs les membres du comité

 

Nous pouvons nous féliciter d'avoir déposé cette initiative à Berne le 4 octobre et maintenant, en préparer le suivi.

Je demande au comité de bien vouloir se réunir et d'inviter tous les membres à y participer.

Revenu de base inconditionnel : au-delà des fantasmes, l'avenir !

Rubrique:

(article paru dans le Temps du 4 octobre, sous une forme légèrement raccourcie et à retrouver également sur mon blog)

 

Le faux pas d'Economie suisse

Rubrique:

(article à retrouver aussi sur mon blog (http://est-ethique.6mablog.com), dans la rubrique Revenu de base)

Adresse à mes camarades socialistes.

Rubrique:

Pourquoi soutenir l'initiative sur le Revenu de base? (Chronique satyrique et, à l'occasion, de mauvaise foi)

 

(article paru dans le PostScriptum (http://issuu.com/psgenevois/docs/newpscr_005-13_psg) du mois de mai et reproduit sur mon blog (http://est-ethique.6mablog.com),dans la rubrique Revenu de base )

 

OCDE : 48 millions de chômeurs à la fin 2013

Dans son rapport annuel «Perspectives de l’emploi», publié mardi, l'OCDE nous dit que depuis 2007 jusqu'à aujourd'hui, les pays développés faisant partie de l'organisation ont vu le nombre de chômeurs passer de 32 à 48 millions (soit 16 millions d'augmentation ou encore une augmentation de 100%) !!!  
Le sous-titre "conjoncture" introduisant l'article du "Temps" (édition du 17 juillet) consacré à ce sujet fait pour le moins sourire. Cela me rappelle ceux qui confondent météo et réchauffement climatique... 

Réflexions sur l'inconditionnalité

Rubrique:

Le fondement de l’inconditionnalité, c’est que le RBI n’est pas une prestation sociale, mais l’expression d’un droit: le droit à l’existence. Pour les mêmes raisons, tout le monde touche le RBI y compris les managers et les banquiers (principe de l’universalité). Puisque c’est un droit, il n’y a pas de raison de demander une contreprestation.

Une génération née avec un revenu de base

Rubrique:

Imagine...
Les enfants, c'est la clé.
Pourquoi on ne leur demande pas à eux quel monde ils ont envie d'avoir demain? Pourquoi on ne leur demande pas à eux ce qui est important dans la vie? Pourquoi on ne leur donne pas à eux la confiance de départ pour entrer dans le monde?

Le parfait petit activiste du Revenu de base en vadrouille

Hier, petite virée en train à l'autre bout du lac Léman, juste pour le bonheur de la vue magnifique dans la région de Villeneuve. Déformation professionnelle oblige, ou passion plutôt, avec Ralph on se dit que, même si on ne récoltera pas de signatures aujourd'hui, on va prendre un peu de matos, au cas où... Juste le minimum: plateau de signatures, quelques flyers et un badge. On voyage léger, on part en ballade.

Dans le train, je me retrouve assez vite avec le fameux badge-flyer autour du cou : un peu de pub, l'air de rien et sans avoir grand chose à faire. Cela attire certains regards. Le paysage défile, beau, le lac discute avec la brume. On plaisante. J'oublie mon badge, dont je me souviens à intervalle, lorsqu'un regard s'arrête sur ma poitrine.

 

Syndiquer le contenu